Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > A-t-on le droit de contester la politique israélienne ? Un colloque pour (...)

A-t-on le droit de contester la politique israélienne ? Un colloque pour avancer vers la paix

jeudi 1er mars 2018

Le colloque qui s’est déroulé le 12 février au Sénat, sous le patronage d’Esther Benbassa sénatrice EELV de Paris, avait pour ambition d’identifier les obstacles au libre débat sur la question israélo-palestinienne et, partant, à l’action et à la solidarité internationale pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens
— -
Le colloque qui s’est déroulé le 12 février au Sénat, sous le patronage d’Esther Benbassa sénatrice EELV de Paris, avait pour ambition d’identifier les obstacles au libre débat sur la question israélo-palestinienne et, partant, à l’action et à la solidarité internationale pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.
Le colloque était introduit par Esther Benbassa qui rappela combien cette question était importante pour elle qui a toujours bataillé contre l’antisémitisme et pour les droits des peuples, en refusant toute concurrence ou confrontation victimaire. Il revenait à Bertrand Heilbronn de préciser l’objectif de l’AFPS à travers cette journée « En menant ensemble le combat pour le droit et contre l’injustice révoltante faite au peuple palestinien, nous contribuons aussi à la cohésion de la société française et à son « vivre-ensemble ». Face aux attaques ouvertement orchestrées par le gouvernement israélien et ses relais inconditionnels en France, il est grand temps de résister tous ensemble aux intimidations, et de reprendre la parole ». Et de rappeler qu’il revient au président de la République et au gouvernement de refuser instrumentalisations communautaires et interventions d’États tiers dans le débat public de notre pays.
— -
La dernière table ronde « Informer, s’engager et agir : comment résister aux pressions » a permis d’entrecroiser expériences et réflexions. Renée Le Mignot rappela que le MRAP est né dans la continuité de la résistance au nazisme. Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et pour la Paix, il va devenir Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, marquant par-là la prise en compte des luttes de décolonisation et la nécessité d’une approche globale du racisme.
— -
Vidéos et article intégral :
https://plateforme-palestine.org/A-t-on-le-droit-de-contester-la-politique-israelienne-Un-colloque-pour-avancer

Portfolio

form pet message commentaire