Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Au fil des ans, la fête des peuples de la Meinau à Strasbourg est devenue (...)

Au fil des ans, la fête des peuples de la Meinau à Strasbourg est devenue une référence, un drapeau. Ci-dessous le compte-rendu du comité du MRAP.

mardi 17 janvier 2017

Au fil des ans, la fête des peuples de la Meinau à Strasbourg
est devenue une référence, un drapeau.

Elle est née il y a 25 ans et témoigne de la volonté constante d’habitants de ce quartier populaire de Strasbourg de fêter ensemble, de mettre en spectacle la richesse de leur diversité culturelle. Elle met en scène les efforts des petits et des grands pour partager des activités créant des liens pour le présent et l’avenir commun.

Ce dimanche 15 janvier le thème était " Main dans la main, tous en avant ! "

Il rappelle implicitement qu’il y de quoi faire, tant les réalités quotidiennes à surmonter par les habitants sont multiples. Beaucoup de jeunes et de moins jeunes n’ont pas de travail, se sentent exclus, se replient sur soi…

Cette fête est l’occasion pour les acteurs du quartier d’agir ensemble de façon dynamique en s’adressant à la population et en y associant tous ses bénévoles et quelques autres.

Une cinquantaine d’enfants du quartier avec l’aide d’adultes ont créé ensemble cette année une suite musicale mettant à l’honneur la culture indonésienne :

"Jangkric, daun dan ranting" soit "Criquet, feuilles et brindilles sous la pluie".

Sous la direction de Sylvie Chantiaux, Jean Moisssonnier et Bruno de Chénerilles, devant 400 personnes, une cinquantaine d’enfants des Ecoles Fischart et Meinau ont chanté en indonésien (un peu en français) et ont joué d’instruments de ce pays et de sons électro sur iPads. Ils ont réalisé ainsi un paysage sonore de forêt tropicale imaginaire.
Le travail préparatoire avec les élèves a duré environ 2 mois. Il fait suite à l’investissement notamment de Jean Moissonnier durant de nombreuses années dans ce quartier.
La suite musicale a été rejouée lundi 16/01/17 pour 9 classes des Ecoles de la Meinau.
L’attention et l’intérêt des élèves leur ont permis vraiment de s’écouter, de s’harmoniser, pour le plaisir des spectateurs qui ainsi ont pu l’apprécier dans toute sa finesse.

La magnifique décoration multicolore de la salle comprenait 102 masques de type indonésien et le fond de la scène était une immense fresque peinte représentant une foison de végétaux tropicaux.

Tout a été réalisé par des élèves, des parents, divers bénévoles …


Le vibrant plaidoyer de l’ancien curé Jean-Pierre Buecher, à l’origine (avec quelques autres personnes) de cette fête dans ce quartier arc-en-ciel il y a 25 ans, a eu beaucoup d’impact. « De ce beau quartier, la fête des peuples doit être un drapeau, un symbole car je continue à croire que le monde qui s’invente doit être multiculturel, que les religions, les cultures, ne doivent pas être vécues en restant chacune dans son territoire ».

Les représentants de la municipalité et du Conseil Général y sont appréciés car, indépendamment de leur couleur politique, ils sont motivés pour soutenir la fête, notamment financièrement, depuis 25 ans.
Les représentants des associations et des collectivités locales ont, comme tous les ans, chanté sur la scène dans une salle pleine à craquer, "La Fraternité" d’après l’Hymne à la joie de Beethoven.

Ses paroles (voir le fichier ci-dessous) nous font rêver !
Pour construire un monde meilleur, ne faut-il pas aussi des rêves et des utopies ?

Dès 11h30, le Centre Socioculturel, partenaire de la fête, accueillait les amateurs d’excellents menus de divers pays, proposés pour 3,50 €.

Ils ont été dégustés dans une ambiance amicale.

Puis les desserts, les chants et les danses se sont succédés dans l’après-midi jusque vers 18h dans la salle sous l’Eglise adjacente St Vincent de Paul. C’était coloré dans les assiettes et les costumes, et très varié au niveau des rythmes, dans un équilibre entre tradition et modernité.

Les réalisations de la 25ième édition de la fête des peuples de la Meinau provenaient de la chorale des peuples de la Meinau, la Communauté Tamoule, l’Association des Orphelins de Pondichéry, l’Association culturelle des Alévis composée de Turcs et de Kurdes, l’association laopatthine, des réfugiés afghans arrivés tout récemment, l’association des Etudiants Indonésiens en Alsace, L’association Femmes congolaises, Chorale Malgache, Ambiance Mauricienne, le Centre Culturel Ibérique, le Rêve de Safa, l’Association l’Eveil, Horizon Amitiés, l’Ecureuil et Migou,

La préparation globale a été faite par l’ensemble des organisations participantes réunies à plusieurs reprises par le Comité des peuples

La logistique était assurée notamment par ce Comité, la Maison des potes et l’AFEV.
Les assiettes, les verres ... étaient lavés au fur et à mesure pour contribuer à préserver l’environnement.

Concernant le MRAP, six membres du comité étaient présents à la fête.

Ils ont apprécié l’ambiance, les potentiels culturels du quartier, participé à l’hymne à la fraternité, … à la présentation et la vente de notre brochure locale qui a été bien accueillie : "L’Alsace : Son peuplement, les brassages, ses parlers, ses langues, le plurilinguisme et quelques problèmes spécifiques actuels".

Ci-dessous deux liens vers un des nombreux reportages réalisés à cette occasion. Le dernier lien est une courte vidéo.

http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/2017/01/vingt-cinquieme-fete-des-peuples-des.html
https://drive.google.com/file/d/0Bx4CaLMJthwIX3BlTHZrOW5VYms/view?usp=sharing

Portfolio

form pet message commentaire

forum qui etes vous
forum message

forum saisie texte info