Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > CARCASSONNE ET TREBES : Le comité de Strasbourg du MRAP condamne fermement (...)

CARCASSONNE ET TREBES : Le comité de Strasbourg du MRAP condamne fermement les attaques menées au nom de l’Organisation de l’Etat Islamique

samedi 24 mars 2018

4 morts et 15 blessés dont 2 dans un état grave, de nombreuses personnes choquées : tel est le résultat des agressions commises dans un supermarché et contre des CRS faisant leur footing par Radouane LAKDIM qui dit avoir agi au nom de l’Etat Islamique.

A la famille et aux amis de Jean MAZIERES, viticulteur à la retraite, de Christian MEDVES, chef-boucher du Super U, d’Hervé SOSNA, ancien maçon et clIent du supermarché, du lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud BELTRAM qui a pris courageusement la place d’une otage et l’a payé de sa vie, le comité du MRAP exprime ses condoléances et fait part à l’ensemble des victimes de sa sympathie.

Dans cette situation douloureuse et tragique, nous nous devons aussi de dénoncer tout ce qui empêche de combattre et de réduire cette organisation terroriste, tout en veillant à préserver nos libertés démocratiques et à s’opposer à tout amalgame avec l’immense majorité des personnes de confession musulmane.

En Syrie et en Irak elles sont les victimes les plus nombreuses des conflits qui s’y déroulent et l’Organisation de l’Etat Islamique a tué, blessé, violé, mis en esclavage de nombreuses populations contribuant à mettre ces pays à feu et à sang.
L’invasion par l’armée turque de la région d’AFRIN en Syrie est d’autant plus criminelle qu’elle s’accompagne de retours des anciens de Daesh et d’Al Qaïda comme supplétifs de cette armée.

Les menaces qui pèsent sur l’ensemble du ROJAVA où règnent certaines formes de démocratie, notamment l’égalité hommes-femmes, sont très inquiétantes à la fois

  • pour les populations notamment kurdes et les réfugiés de différentes régions vivant au ROJAVA
  • et pour les populations des autres pays, dont la France, qui risquent d’être exposés à davantage d’attentats.

Strasbourg, le 24 mars 2018. (article revu en partie le 25 mars)

form pet message commentaire