Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine par plus de 120 (...)

Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine par plus de 120 intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes

samedi 26 décembre 2020

Plus de 120 intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes répondent dans une déclaration publique à l’adoption croissante de la définition de l’antisémitisme produite par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (AIMH) et à la manière dont cette définition est utilisée afin de réprimer le soutien aux droits palestiniens dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Nord. Les signataires maintiennent que le combat contre l’antisémitisme est instrumentalisé par le gouvernement israélien et ses partisans dans le but de délégitimer et de réduire au silence la défense des droits palestiniens.

Les signataires de la lettre ouverte reconnaissent que l’antisémitisme est un problème réel et croissant en Europe et en Amérique du Nord, conjointement avec la croissance générale de tous types de racismes et de mouvements d’extrême droite. Ils sont entièrement déterminés à le combattre et le discréditer, tout en étant persuadés que la lutte contre l’antisémitisme bien compris est parfaitement compatible avec la lutte pour que justice soit faite pour les Palestiniens en tant que lutte anticoloniale.

L’utilisation de l’antisémitisme afin de tenter de délégitimer la cause palestinienne pervertit et détourne de son objectif le combat contre la persistance et la résurgence de l’antisémitisme. Les signataires de la Déclaration conçoivent la lutte contre l’antisémitisme comme étant autant une lutte pour l’émancipation humaine et politique que ne l’est la résistance palestinienne à l’occupation et à la spoliation étatique.

Cette Déclaration (ci-jointe) est publiée conjointement, lundi 30 novembre 2020, en arabe par Al-Quds (Londres) et Al-Ayyam (Ramallah), en hébreu par Haaretz (Tel-Aviv), en anglais par The Guardian (Londres), en allemand par Die Tageszeitung (Berlin) et en français par Mediapart.