Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Des ONG pour une transition énergétique "plus ambitieuse et plus (...)

Des ONG pour une transition énergétique "plus ambitieuse et plus juste"

lundi 3 décembre 2018

Paris, 3 déc 2018 (AFP) - Une soixantaine d’associations, dont Attac, Oxfam France, ATD Quart Monde et la Fondation pour la Nature et l’Homme, appellent à "engager une transition énergétique plus ambitieuse et plus juste, à la hauteur de l’urgence climatique", dans une tribune publiée lundi sur le site de franceinfo.

Ces organisations entendent "faire sonner l’alarme climatique", alors que vient de s’ouvrir la 24e Conférence de l’ONU sur le climat (COP24) à Katowice (Pologne) et qu’une marche mondiale pour le climat "citoyenne" est prévue samedi.

En France, plus de 110 rassemblements sont annoncés par "Citoyens pour le climat", à l’origine de ces manifestations. Les associations et syndicats signataires "s’engagent à rejoindre les mobilisations du 8 décembre". "Nous souhaitons contribuer à l’amplification du réveil citoyen afin de reprendre le contrôle et engager une transition énergétique plus ambitieuse et plus juste, à la hauteur de l’urgence climatique", écrivent-ils.

En matière de réduction de l’utilisation des énergies fossiles, "l’inefficacité de la politique des petits pas d’Emmanuel Macron est évidente, surtout quand elle ignore la dure réalité quotidienne des plus pauvres, s’accompagne de mesures fiscales favorables aux plus riches et refuse de faire payer les plus gros responsables des dérèglements climatiques", selon les signataires.

Ils estiment que la hausse du prix des carburants est "l’une des mesures nécessaires pour accélérer la baisse des émissions de gaz à effet de serre". Mais elle doit "répondre aux enjeux de justices sociale et fiscale" grâce à une redistribution des recettes de la taxe dans la transition écologique et "des mesures d’accompagnement". "C’est ce que montre en grande partie la colère exprimée par les +gilets jaunes+", disent-ils.

La tribune est signée notamment par Attac France, la FNH, CCFD-Terre Solidaire, la FSU, Oxfam France, ATD Quart Monde, 350.org, Greenpeace France, le MRAP, Emmaüs International, le Réseau Action Climat, Sortir du Nucléaire etc.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire de Paris Anne Hidalgo, s’est prononcé lundi, deux jours après les violences ayant accompagné des rassemblements de "gilets jaunes", pour "un moratoire sur les manifestations" à Paris en attendant que le climat social se calme, indiquant préférer un éventuel report de la marche pour le climat de samedi à un risque de "guérilla urbaine".

Pour sa part, Ludovic Bayle, l’un des organisateurs des marches pour le climat, ne voit "pas de souci" avec les "gilets jaunes" : "Le climat est un sujet qui fait consensus (...) Les +gilets jaunes+, ce sont des citoyens comme les autres, il faut juste qu’il n’y ait pas de débordement", a-t-il dit à l’AFP, rappelant que ces marches accueillent, depuis septembre, des "familles et des enfants".