Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > « Enfants disparus : Israël lève le voile sur son terrible secret » et (...)

« Enfants disparus : Israël lève le voile sur son terrible secret » et communiqué du comité de Strasbourg du MRAP

mercredi 26 juillet 2017

« Enfants disparus : Israël lève le voile sur son terrible secret »

http://www.dna.fr/actualite/2017/07/18/enfants-disparus-israel-leve-le-voile-sur-son-terrible-secret

Communiqué du comité de Strasbourg du MRAP :

A partir du XVIIe, dans les empires de Russie, d’Allemagne ... en France et ailleurs, ont été inculquées aux populations des conceptions racistes et xénophobes contre des groupes « ethniques » différents des leurs, contre des Africains et d’autres populations colonisées . Elles se sont ajoutées à l’antijudaïsme qui existait depuis les premiers siècles après J.C. dans les régions où le christianisme sous diverses formes était très présent. Les violences, les pogroms ont amené au 19è puis au 20ème siècle des familles se réclamant du judaïsme à fuir la Russie et d’autres pays, à aller nombreux aux Etats-Unis d’Amérique et en Palestine. Pendant le nazisme ce phénomène a pris de l’ampleur en Europe puis après 1945.

Des personnes de confession juive avaient été, comme d’autres influencés par des conceptions racistes notamment vis-à-vis des Marocains, des Algériens … et surtout des Africains à peaux très foncées.

C’est un phénomène fréquemment observé : une victime du racisme peut être raciste vis-à-vis d’autres !

Quand un Etat met en œuvre une politique fondée sur les races, le racisme s’accentue au sein de la population et devient une caractéristique du système en place. Cela a été particulièrement visible en France qui a pratiqué l’esclavage et la colonisation, y compris après la déclaration des Droits de l’Homme issue de la révolution de 1789. Cela existe encore sous d’autres formes même si elles sont moins violentes et moins nombreuses.

L’Etat d’Israël n’y a pas échappé avec les personnes arrivées de divers pays colonisateurs d’Europe, ou de pays coloniaux où elles avaient un statut meilleur que celui des populations indigènes. Et cela dès sa création en 1948. Le sort réservé aux Palestiniens avec la nakba a amplifié cette tendance.

Il y a une continuité avec les discriminations apparues dès l’Antiquité, les thèses fondées sur les races qui ont été propagées pour justifier la colonisation, puis aujourd’hui pour ne pas reconnaitre aux citoyens l’égalité réelle des droits.

C’est dans ce contexte qu’il est utile d’analyser l’événement choquant ci-dessus que beaucoup de journaux ont fait connaitre.

Le comité du MRAP condamne énergiquement la pratique raciste de l’Etat israélien envers les juifs d’origine yéménite qui a commencé à ce moment-là.

Photo de Wikipédia

Portfolio