Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Grève de la faim des prisonniers palestiniens. Conférence de presse de SHAWAN (...)

Grève de la faim des prisonniers palestiniens. Conférence de presse de SHAWAN JABARIN

lundi 22 mai 2017

Grève de la faim des prisonniers palestiniens
Conférence de presse de SHAWAN JABARIN
19 mai 2017

Pendant la conférence nous avons reçu l’information suivante : certains grévistes (dont Marwan Barghouti viennent de commencer une « grève sèche » (c’est à dire sans eau) ; sans eau, au bout de 4 ou 5 jours c’est la mort.

Shawan Jabarin est le Directeur Général de l’organisation Al-Haq qui défend les droits de l’Homme et le droit humanitaire en Palestine et à l’international depuis 1979, et qui est l’une des ONG palestiniennes partenaires de la Plateforme Palestine.Il est de Secrétaire Général de la FIDH (Fédération Internationale des Droits de l’Homme)

1300 prisonniers politiques palestiniens ont commencé une grève de la faim le 17 avril 2017 à l’appel de Marwan Barghouti pour protester contre le non respect de droits élémentaires dans les prisons israéliennes : droit de visite des familles, accès aux soins, sévices, punitions collectives...

Exemple les transferts de prisonniers : un transfert qui devrait durer 1 heure dure parfois 14 heures dans des camions fermés durant lesquelles les prisonniers ont les pieds et les poignets ligotés ; ils sont battus et ne reçoivent ni nourriture, ni eau et n’ont accès aux toilettes.

Certains sont emprisonnés depuis 20 ou 30 ans . Ils sont détenus en Israël en violation de la 4ème Convention de Genève qui interdit le déplacement de la population occupée sur le territoire de l’occupant, ce qui rend les visites de leur famille impossible

Les prisonniers ont annoncé il y a 8 mois que si leurs revendications n’étaient pas satisfaites ils entameraient une grève de la faim, 8 mois de négociations avec l’administration israélienne n’ont abouti à rien.

Ils entrent dans leur 2ème mois et la situation est grave : certains sont âgés ou malades, leur état se détériore de façon inquiétante. Un prisonnier a été hospitalisé d’urgence car il vomissait du sang, il a été victime d’une perforation de l’estomac.

La grève a touché 222 prisons mais les grévistes ont été regroupés dans 3 prisons.

Les seules réponses du gouvernement israélien ont été des provocations (organisation de barbecue dans la cour des prisons) , une aggravation de leur condition de détention (les gardiens tapent sur les portes et les murs pour empêcher les grévistes de dormir, les grévistes portent les mêmes vêtements y compris linge de corps depuis 3 semaines), des menaces de recourir à l’alimentation forcée (le comité international contre la torture considère que le recours à l’alimentation forcée est une forme de torture).

Avigdor Liberman, ministre de la défense a déclaré « laissez les mourir, cela fera de la place pour les autres » !

Or les négociations doivent se faire au plus haut niveau de l’Etat ; si un directeur de prison accepte les revendications des prisonniers, il sera renvoyé.

Des membres des familles de prisonniers ont à leur tour commencé une grève de la faim depuis 2 à 3 semaines ; des manifestations se déroulent notamment à Ramallah.

Pendant la conférence nous avons reçu l’information suivante : certains grévistes (dont Marwan Barghouti viennent de commencer une « grève sèche » (c’est à dire sans eau) ; sans eau, au bout de 4 ou 5 jours c’est la mort.

Nous demandons d’interpeller le Président de la République et le Ministre des affaires étrangères, d’organiser avec d’autres, partout où c’est possible des rassemblements. Il y a urgence

Le CNPJDPI demande un rendez vous d’urgence au Ministère des affaires étrangères et appelle à un rassemblement mercredi prochain.

ci joints :
* L’appel à une manifestation qui a lieu à Paris organisée par les organisations membres du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens

* le courrier adressé par la présidence du MRAP au Président de la République

Vous pouvez vous inspirer de ces 2 textes