Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël : (...)

La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël : un crime contre la paix

samedi 16 décembre 2017

La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël :
un crime contre la paix

En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël Donald Trump répond à sa clientèle réactionnaire. Cette décision constitue une violation du droit international et de toutes les résolutions de l’ONU, notamment « la création d’un État palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem Est comme capitale ». Elle constitue une provocation à l’encontre du peuple palestinien et de toutes celles et tous ceux qui aspirent à une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, paix qui ne peut être fondée que sur le droit international et la justice. C’est une insulte aux anticoloniaux israéliens qui luttent courageusement contre la politique coloniale d’Israël. Elles soulignent l’urgence de l’appel du président Abbas devant l’Assemblée générale des Nations unies à la communauté internationale pour « mettre fin à l’occupation et sauver la solution à deux états avant qu’il ne soit trop tard ».

Que le gouvernement israélien d’extrême-droite et colonisateur s’enthousiasme pour la décision du président américain cela n’étonne pas, mais que le CRIF en France emboîte le pas de l’apprenti-sorcier de la maison blanche et l’extrême-droite israélienne cela nous scandalise.
En demandant que la France reconnaissance Jérusalem comme capitale, le CRIF prend délibérément la lourde responsabilité de l’aggravation de tensions sur le sol français.
Le MRAP dénonce la dérive de l’organisation communautaire vers l’extrême-droite israélienne. Comme il dénonce, ceux qui sous couvert de défense de la cause palestinienne se livrent à des campagnes antisémites.
Le MRAP demande au président de la France de refuser cette incursion du gouvernement israélien via cette annexe de l’ambassade israélienne qu’est devenu le CRIF.
Il faut faire échec à tous les boutefeux qui menacent la paix d’un monde déjà gravement déstabilisé.
Plus que jamais les négociations sur la base des résolutions des Nations Unies s’imposent pour aboutir à un processus de paix aboutissant à deux états israélien et palestinien vivant en paix et en sécurité.