Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > A propos du 8 mai 1945 et de la nécessité d’agir aujourd’hui notamment contre (...)

A propos du 8 mai 1945 et de la nécessité d’agir aujourd’hui notamment contre toutes les expressions et actes discriminatoires.

mardi 8 mai 2018

Le 8 mai est l’anniversaire de la défaite en 1945 du IIIè Reich.

Honneurs à tous les Résistants et aux forces alliées qui des Etats-Unis à l’URSS sont venus à bout du système nazi !
Honneur en particulier aux combattants étrangers venus d’Afrique, de la colonne Leclerc devenue ensuite 2ème DB, aux Républicains espagnols qui avaient combattu le franquisme. Beaucoup d’entre eux ont perdu la vie en France pour notre liberté.

Il est utile de dénoncer
- la barbarie du nazisme et ceux qui s’en réclament encore aujourd’hui,
- ceux qui nient ou minimisent l’extermination des handicapés, des sourds et malentendants, des homosexuels, des Juifs, des Tsiganes, la mise en esclavage des déportés au profit d’entreprises du Reich ou locales, comme au Struthof.

Après avoir appris l’extermination de 6 millions de juifs, l’antisémitisme n’est pas mort après la seconde guerre mondiale. Beaucoup de nazis ont été recyclés par des gouvernements notamment en Europe et ce n’est qu’en 1968 que le Concile Vatican II a considéré que dans la liturgie de l’Eglise catholique il ne devait plus être question du "peuple juif déicide"...

Le 8 mai 1945, les jours et les années suivantes ont aussi été marqués, face aux manifestants réclamant la liberté et l’indépendance dans des pays colonisés, par des massacres de l’armée coloniale française
A Sétif, à Madagascar, au Cameroun, en Indochine,en Algérie... environ 1 million de morts !
http://www.ina.fr/video/2827576001025

La classification en "races supérieures et inférieures", les cultures coloniales et discriminatoires n’ont pas disparues et sont réactualisées sous d’autres formes pour permettre à certains de dominer d’autres, semer la haine et la division.

La faim dans le monde et la sous-alimentation touchent près d’un milliard d’êtres humains, Les dictatures, les guerres, les mafias, le réchauffement climatique amènent des centaines de millions de personnes à s’arracher de leurs pays dont une infime minorité cherche l’espoir d’une nouvelle vie en Europe où ils sont souvent reçus de façon inhumaine.

Dans le monde les inégalités s’accroissent (1% de la population a accumulé 82 % des richesses produites en 2017).

Le 10 mai sera commémorée l’abolition officielle de l’esclavage mais celui-ci est loin d’avoir disparu en Libye et ailleurs, y compris en France sous certaines formes. L’esclavage reste à combattre !

Agir contre les propos et actes discriminatoires, quels qu’ils soient, fait partie des objectifs que propose le MRAP car il y a encore beaucoup à faire.

Il y a de quoi se mobiliser !

Pour le MRAP, agir contre une forme de racisme ne doit pas déboucher sur d’autres propos et actes discriminatoires, sinon la haine continue d’être alimentée, y compris par ceux qui sont victimes d’une ou de plusieurs de ses formes.
C’est pourtant ce qui apparaît dans "Le Manifeste contre l’antisémitisme des 300" publié par Le Parisien le 22 avril et qui a été dénoncé par plusieurs communiqués entre les 25 et 27 avril.
Voir notre article :
https://mrap-strasbourg.org/A-propos-du-Manifeste-contre-l-antisemitisme-des-300

Le journal Le Monde vient de publier le 3 mai une tribune allant dans le même sens et qui a été signée par de nombreuses personnalités et que nous proposons à votre réflexion en ce 8 mai 2018 .