Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Le MRAP 93 demande à Monsieur Valls de refuser le rapport Malek (...)

Le MRAP 93 demande à Monsieur Valls de refuser le rapport Malek Boutih

mardi 7 juillet 2015

Mouvement contre le Racisme
et pour l’Amitié entre les Peuples
de la Seine-saint-Denis

Le MRAP 93 demande à Monsieur Valls de refuser le rapport Malek Boutih

Malek Boutih, député de l’Essonne vient de remettre un rapport à Monsieur Valls concernant le jihadismen, intitulé « Génération radicale » et qui prétend produire une analyse et des propositions de prévention concernant les phénomènes de radicalisation et du djihadisme en particulier.

La fédération 93 du MRAP, outre les contradictions, amalgames et clichés qui discréditent ce rapport, dénonce la méthodologie qui consiste à avoir interviewé entr’autres, quelques représentants d’organisations politiques dont Mr Jordan Bardella, secrétaire départemental du Front National du 93.

Ce faisant, Mr Boutih contribue à banaliser et donc à renforcer la position et le discours des militants du Front National.

Monsieur Bardella, utilise constamment son mandat politique pour discréditer la population de la Seine Saint Denis, qu’il rejette et stigmatise continuellement.

Il déclarait lors de la conférence de presse tenue en février 2015, à l’occasion de la présentation des listes FN aux élections départementales, que « la Seine-Saint-Denis se fracture, s’ensauvage et régresse », qu’elle est un espace « multiculturel et par conséquent multiconflictuel ».

Pour le MRAP, le Front- National n’a jamais été et ne sera jamais considéré comme un parti comme un autre dans la mesure où son idéologie raciste, xénophobe et homophobe le place en dehors des valeurs de la République. Toute démarche allant dans le sens de la banalisation de ce parti ne peut que contribuer à le renforcer.

Au moment où nous avons besoin de réfléchir de manière apaisée et constructive , au défi des replis identitaires, Monsieur Malek Boutih, en offrant une légitimité « morale » à Mr Jordan Bardella, ne fait que les renforcer.

Nous exigeons que Mr Valls, se désolidarise de cette initiative et refuse publiquement ce rapport.

Bobigny, le 6 juillet 2015