Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Le comité de Strasbourg du MRAP condamne des intrusions extérieures lors de (...)

Le comité de Strasbourg du MRAP condamne des intrusions extérieures lors de visioconférences : insultes antisémites, allusions au nazisme

samedi 5 février 2022

Témoignage :

Chers amis de l’association Charles Péguy,
Nous étions heureux de vivre hier une soirée autour du thème : "Femmes, Féminisme et judaïsme : des femmes rabbins ?" avec Myriam et Emile Ackermann, élèves rabbins du courant juif orthodoxe moderne, en lien avec l’amitié judéo-chrétienne de Strasbourg.
La soixantaine de participants ont pourtant vite compris que quelque chose n’allait pas : ce furent d’abord des sons parasites, puis des images au contenu explicite et enfin des insultes antisémites qui nous ont contraints à mettre un terme à la rencontre virtuelle au bout d’une dizaine de minutes.
La réaction immédiate fut d’abord d’envoyer un nouveau lien aux participants pour reprendre le cours de la rencontre et ne surtout pas laisser à la haine et la bêtise le dernier mot.
Mais aujourd’hui, en lien avec les autorités compétentes, nous nous préparons à porter l’affaire devant la justice, car les faits sont graves et ne doivent pas être passés sous silence.
Au début du mois de janvier, nous rencontrions le rabbin Rebibo à la synagogue de la Paix pour faire le point sur la situation du dialogue judéo-chrétien à Strasbourg. Il eut alors des mots plein d’optimisme, ce qui ne fut pas pour nous déplaire, voyant même dans le désintérêt qu’on observe parfois pour ce dialogue la preuve qu’une page s’était tournée.
La soirée d’hier nous a malheureusement rappelé avec une violence verbale et visuelle qui a choqué de nombreuses personnes combien notre combat est plus que jamais nécessaire.
Loin de nous intimider, ces agissements nous confortent au contraire dans la nécessité de poursuivre sans relâche le combat du dialogue, de la culture et de la connaissance contre tous les porteurs de haine.
Pasteur Fabian Clavairoly

Une autre intrusion semblable a eu lieu. En voici un témoignage daté du 11 janvier 2022

Madame la Proviseure,
Madame Véronique Rosay,

Bonjour,
Nous vous remercions d’avoir organisé vendredi dernier 7 janvier cette visioconférence sur la « section internationale allemande » et nous avons apprécié la présentation réalisée -outre vous-même- par trois professeurs disponibles, attentifs, solidaires et scrupuleux.

Nous avons été touchés par l’intrusion d’intervenant(s) qui ont perturbé le fil de la discussion par des allusions au nazisme via leur pseudos ainsi qu’en s’appuyant sur les signifiants « juif « et « Israël », sans dérapage antisémite ni d’extrême droite toutefois, en dehors de l’implicite des pseudos utilisés.
Nous avons apprécié le sang-froid des professeurs, mais été sensibles aussi à leur désarroi devant une situation si déconcertante car sans parade immédiate.
Une véritable prise d’otages.
Ce comportement inqualifiable et indéfendable nous inspire cependant quelques réflexions dynamiques, au-delà des provocations, sur la violence sociétale notamment via les réseaux sociaux.
Cette transgression coupable nous impose de nous interroger encore plus sur les figures du totalitarisme nazi et sur l’enseignement de l’histoire et de sa modernité.
Au-delà de la brutalité du procédé, cela nous confirme que l’enseignement et la culture doivent continuer à nous protéger vraiment et collectivement d’une violence qui frappe avant tout les démunis et les sans-défense.
Nous avons été, professeurs et parents participants, momentanément bouleversés, mais nous avons pu reprendre nos esprits après ce mauvais coup.
Qu’il nous aide et nous encourage à rester des veilleurs d’histoire et de culture, pour développer une posture d’hospitalité, où il y aura aussi une place pour les "bourreaux" -une fois leur crime reconnu, jugé puis, qui sait, pardonné-.
Avec nos salutations, nos meilleurs voeux pour 2022 et nos encouragements à persévérer dans votre mission pédagogique.
Georges Federmann et Anja Vogel