Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Le comité de Strasbourg du MRAP dénonce la profanation du cimetière juif de (...)

Le comité de Strasbourg du MRAP dénonce la profanation du cimetière juif de Westhoffen, les tags racistes, nazis, suprémacistes blancs et l’invulnérabilité de leurs auteurs.

mercredi 4 décembre 2019

Le MRAP national s’associe au communiqué du comité de Strasbourg

Des croix gammées et le nombre 14 qui fait référence aux supémacistes blancs* ont été peints la nuit de lundi à mardi 3 novembre sur des tombes juives à Westhoffen. 107 tombes sur 700 dans ce cimetière ont été profanées. Parmi elles une tombe de la famille de Jean-Louis Debré, l’ancien président du conseil constitutionnel.

C’est répugnant, abject, ignoble, odieux.

Peu avant leur découverte, des inscriptions antisémites sur l’arrière de la Mairie et sur la synagogue de Schaffhouse-sur-Zorn y faisaient référence, ce qui a amené les gendarmes à Westhoffen.

*Le nombre 14 fait référence aux « 14 mots » du slogan : « Nous devons assurer la défense de notre peuple et un avenir aux enfants blancs ». Cette phrase est de David Lane, un suprémaciste blanc américain mort en 2007 et dont les écrits ont eu une influence considérable sur le mouvement « White Power ».

Ces actes ont lieu après les récentes profanations de tombes juives à Herrlisheim et à Quatzenheim. Et aussi depuis plus d’un an et demi de très nombreux tags contre les migrants et à caractère raciste (y compris antisémites) sur des écoles, des mairies, des domiciles de parlementaires, sur la Faculté de Droit de Strasbourg etc.

Leurs auteurs tentent de répandre leur haine jusque dans les coeurs et les têtes des enfants, des parents, des enseignants et de la populatione en général.

Alors que beaucoup s’inquiètent du fait qu’aucun auteur de ces actes n’a encore été identifié, les services de l’État se disent de nouveau « déterminés à lutter et à mettre fin à cette vague d’actes antisémites, racistes et anti-migrants qui touche le Bas-Rhin depuis plusieurs mois ».

Nous pouvons nous demander si les moyens mis en œuvre pour y parvenir et pour surveiller l’extrême-droite radicale sont suffisants.

Les gendarmes invitent les éventuels témoins et toutes les personnes susceptibles de fournir des informations utiles à l’enquête à se manifester auprès d’eux en composant le 17.

Un appel à la vigilance d’autant plus pressant que les auteurs se sentent toujours plus invulnérables au point, la semaine dernière, de faire référence directement au cimetière juif de Westhoffen dans une série de tags racistes et antisémites peints sur les murs de l’école élémentaire et de la salle polyvalente de Rohr, dans le Kochersberg. Une forme de défi.

Les auteurs de ces profanations, de ces nombreux tags doivent être identifiés et poursuivis en Justice.

Le comité du MRAP est disponible pour participer à des débats dans les lieux de vie en particulier là où la haine raciste apparait.

Strasbourg, le 4 décembre 2019