Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Les élections approchent en RDC, pays d’Afrique d’environ 80 millions (...)

Les élections approchent en RDC, pays d’Afrique d’environ 80 millions d’habitants.

mardi 20 novembre 2018

La RDC est un pays d’environ 80 millions d’habitants. S’y trouvent d’énormes richesses. Celles-ci sont accaparées par des dirigeants congolais, leurs familles, leurs courtisans et des étrangers, notamment des multinationales.

Suite à d’importantes manifestations violemment réprimées, pour faire respecter la Constitution, un accord a été signé entre le pouvoir et l’opposition : Joseph Kabila qui exerce un pouvoir dictatorial depuis 2001 ne peut pas se représenter une 3ème fois à la Présidence de la République.

Ci-dessous la lecture de cet accord :
https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/video-republique-democratique-du-congo-un-accord-pour-organiser-l-apreskabila_1997389.html?gclid=EAIaIQobChMIxdiW67HR3gIVE57VCh0R3QzbEAAYAiAAEgKSYPD_BwE#xtor=SEC-771-GOO-[FTVI_DSA]-[Actualit%C3%A9s]
— -
Les élections présidentielles, législatives et territoriales ont été fixées au 23 décembre 2018.

L’ONG Génération Lettre de Treize Parlementaires a ouvert un bureau à Kinshasa (voir la photo) et fait connaître ses revendications pour la liberté, la justice et contre l’hyper-corruption qui règne dans ce pays.

Elle a le soutien à Strasbourg de l’Association Justice et Liberté pour la RDC et du comité local du MRAP.

L’une des demandes a été satisfaite : « L’indépendance du pouvoir judiciaire par l’installation de la Cour Constitutionnelle, de la Cour de cassation et du Conseil d’État (cf. articles 149 et 157 de la Constitution) ».

La Mission Nouvelle et son candidat à la Présidence, Alain Daniel Shekomba, viennent de rendre public leur programme politique. Ce programme en 12 points reprend 100% des 6 revendications de la GLTP. (Voir le fichier joint) Jusqu’à ce jour, ce candidat est le seul à les reprendre. Les autres les ont aussi reçu et sont invités à faire de même.
Tout récemment certains candidats se sont mis d’accord pour se désister en faveur d’un seul mais sans feuille de route. Ce qui a créé de dissensions tout de suite après leur accord bien fragile.

Lors de son passage à Strasbourg le 18 novembre, Alain Daniel Shekomba a rencontré des Congolais et d’autres personnes lors d’un débat ouvert où il a répondu aux nombreuses questions.
Il a dit qu’en 24h il est possible pour des candidats à l’élection présidentielle de se mettre d’accord sur une feuille de route. Sans un tel processus, il risque d’y avoir une continuité avec ce qu’a fait Joseph Kabila. Il dit qu’il faut tirer des leçons du passé : Après le départ de Mobutu, Laurent-Désiré Kabila a suscité beaucoup d’espoirs. Ceux-ci ont été vite balayés. Son fils lui a succédé et le régime est resté dictatorial.

M. Shekomba ne se revendique ni du capitalisme, ni de la social-démocratie, ni du communisme qui n’ont, selon lui, jamais rien apporté d’intéressant en Afrique : Il regarde ce qui a été fait de positif sur le continent notamment avec Thomas Sankara au Burkina-Faso.

Aussi, explique Alain Daniel Shekomba, il est important de s’engager pour une autre politique et de populariser les 12 revendications qu’il met en avant.
Elles peuvent permettre de faire en sorte que chaque Congolais.e puisse vivre dignement dans son pays.

A suivre !

Portfolio