Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Lettre au Président de la République à signer après la décision du Conseil (...)

Lettre au Président de la République à signer après la décision du Conseil d’Etat en faveur des migrants de ...

jeudi 10 août 2017

La lettre a été rédigée par un collectif à Sisteron près de Nice et de Cannes

Début du texte :

"Le Conseil d’État a jugé que les migrants présents à Calais se trouvent dans : « un état de dénuement et d’épuisement » inacceptable dans une démocratie digne de ce nom.
Pour lui : « la prise en compte par les autorités publiques des besoins élémentaires des migrants qui se trouvent présents à Calais en ce qui concerne leur hygiène et leur alimentation en eau potable demeure manifestement insuffisante et révèle une carence de nature à exposer les personnes concernées, de manière caractérisée, à des traitements inhumains et dégradants portant ainsi une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale ».
Cette décision, assortie de l’injonction que des solutions soient apportées sous dix jours, constitue le plus cinglant des camouflets pour "votre" gouvernement et la municipalité calaisienne.

Le défenseur des droits, Monsieur Jacques Toubon, ainsi que le tribunal administratif de Lille avait déjà sonné, en vain, l’alerte.

Qui sera poursuivi parmi ces « autorités publiques » pour mise en danger de la vie d’autrui et « atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale » ?
La question se pose d’autant plus que "la justice" s’acharne vis-à-vis de bénévoles qui portent assistance aux migrants en danger. Cédric Hérrou a encore été mis en examen pour « délit de solidarité »...."
Texte complet en fichier joint

Le comité du MRAP milite notamment dans le cadre du Collectif pour une autre politique migratoire
https://www.facebook.com/collectif.migration

Notre comité a signé et envoyé cette lettre, vu son contenu particulièrement intéressant.

Nous vous invitons à faire de même, à imprimer ce texte, à remplir les cases en bas de la page.
Ensuite imprimez le et envoyez le par voie postale à l’adresse du Président de la République qui figure en haut de la lettre (le courrier est alors dispensé d’affranchissement)

Nous vous invitons aussi d’en informer le collectif qui en est à l’initiative dont l’adresse mail est :
solidarite.refugies.sisteron chez gmail.com