Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Nice Mrap 30 juin · Objet : Interdiction de l’association "Génération (...)

Nice Mrap 30 juin · Objet : Interdiction de l’association "Génération Identitaire".

samedi 5 août 2017

Nice Mrap
30 juin ·

Objet : Interdiction de l’association "Génération Identitaire".

Monsieur le Préfet des Alpes-Maritimes,

Il ressort de la lecture de la page Facebook de Génération identitaire Nice (https://www.facebook.com/GenerationIdentitaireNice/) que cette association procèdera ce Vendredi 30 Juin à 20h, dans son local "Lou Bastioun" au lancement d’une campagne de souscription et de mobilisation en vue de "contrecarrer les bateaux des ONG qui agissent à l’unisson avec les trafiquants d’êtres humains".
"La présentation de cette campagne sera effectuée par Clément GALANT, participant à la première expédition à Catane, en Sicile." est il précisé. Cette action consistait " à se mettre en travers de la route d’un navire d’une ONG qui remorque les embarcations d’immigrés clandestins".
La police et la justice italiennes ont estimé, à juste titre, que ce type d’intervention mettait en danger la vie des personnes embarquées, contrevenait à la loi et constituait un trouble manifeste à l’ordre public, ce qui a justifié l’interpellation du commando.
Ce Clément GALANT vient donc à NICE faire l’apologie de la commission des délits de non assistance à personne en péril, incitation à la violence, entrave à la bonne marche des services d’assistance et de secours en mer.
Si le droit d’association est reconnu par la loi de 1901 et l’article 11 de la CEDH, son exercice est limité aussi par la prévention des crimes, la défense de l’ordre et la protection des personnes.
Génération Identitaire fait donc un usage illicite de ce droit, aussi nous vous demandons l’interdiction de cette association de malfaiteurs.
L’organisme gouvernemental DILCRA a déclaré, fort justement, que "Une telle initiative relève de la provocation à la discrimination à l’égard de personnes ou d’un groupe à raison de leur origine".
En tant que représentant de la République, vous ne pouvez laisser perdurer une telle violation de ses valeurs fondamentales.

Dans l’attente d’une décision favorable, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet de la République, l’expression de mes sentiments respectueux.

Le Président,

Christian MASSON

Portfolio