Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > STOP A LA GUERRE DE LA VILLE DE STRASBOURG CONTRE LES PAUVRES ET LES (...)

STOP A LA GUERRE DE LA VILLE DE STRASBOURG CONTRE LES PAUVRES ET LES MIGRANT.E.S - RASSEMBLEMENT SAMEDI à 14h place KLEBER

mercredi 5 juin 2019

Le comité de Strasbourg du MRAP s’associe à ce communiqué et appelle au
RASSEMBLEMENT SIT-IN DE PROTESTATION ET DE LUTTE PLACE KLEBER
SAMEDI 8 JUIN à 14h

Stop à la guerre de la ville de Strasbourg contre les pauvres et les migrant·e.s

Suite au lobbying de certain·es commerçant·es du centre-ville de Strasbourg, rassemblé·es dans l’association Les Vitrines de Strasbourg, le maire Roland Ries a signé le 25 avril dernier un arrêté anti-mendicité indigne et criminel.
Cet arrêté vise à nettoyer le centre-ville de toutes les personnes marginales, précaires, “anormales” (les pauvres, les sans-papiers, les roms, les punks, les SDF) qui perturbent le tableau d’une ville de plus en plus "Disneyisée", lissée et aseptisée pour plaire aux touristes et aux habitant·es les plus riches. En virant les "indésirables" du centre, en les plaçant hors de vue des bourgeois·es cet arrêté renforce l’isolement et la stigmatisation d’individus déjà exclus.
La police a d’ailleurs déjà commencé à verbaliser les pauvres, en leur mettant des amendes scandaleuses.

Cet arrêté intervient dans le contexte d’une guerre généralisée dans la ville et la région contre les pauvres et les migrant·es, violant les droits les plus fondamentaux et essentiels des personnes précaires : le droit au logement, à la santé, à la dignité et à la liberté de jouissance de l’espace public. À Strasbourg, il n’y a pas d’ouverture d’hébergement d’urgence et /ou pérenne alors même que le nombre de personne à la rue ne cesse d’augmenter. Au contraire, la mairie préfère réquisitionner les bâtiments vides pour installer des lieux de fête et de loisir.

Depuis des mois, les campements de migrants, demandeurs d’asile ou sans-papiers, se multiplient, dans des conditions indignes sans eau potable ni sanitaires. Au campement des Canonniers ce sont notamment des jeunes enfants qui survivent dans ces circonstances catastrophiques et certain·es souffrent de problèmes de santé. Le 25 mai dernier, Habib Soroush, un jeune migrant afghan, s’est pendu de désespoir. Il est plus qu’urgent de réagir ! La mairie doit cesser de favoriser la portion la plus privilégiée des strasbourgeois·es, laissant les pauvres mourir dans le silence et le mépris.

Nous exigeons le retrait immédiat de l’arrêté anti-mendicité
Nous revendiquons le respect des droits fondamentaux et de la dignité des pauvres et des marginaux
Nous réclamons la protection et la mise à l’abri des personnes demandeuses d’asile et sans papiers
Nous demandons des solutions d’hébergement et de logement pour toutes les personnes à la rue
Nous militons pour le droit à l’espace public pour les pauvres et les exilé-es

SAMEDI 8 JUIN – 14h
RASSEMBLEMENT SIT-IN DE PROTESTATION ET DE LUTTE PLACE KLEBER

Signataires : SDF Alsace, Collectif Premier Jet, La Roue Tourne Strasbourg, STS Support Transgenre Strasbourg, Aimons nous tou·te·s

form pet message commentaire