Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Si Afrin tombait définitivement dans les mains de Daesh/Erdogan, une menace (...)

Si Afrin tombait définitivement dans les mains de Daesh/Erdogan, une menace nouvelle et très grave viserait toute la région avec des répercussions très inquiétantes sur l’Europe. Sur place scènes de pillage rapporte l’AFP. Problèmes humanitaires pour les réfugiés.

dimanche 18 mars 2018

Le conseil démocratique d’Afrin a décidé d’évacuer tous les civils. Ils ont besoin d’une aide humanitaire.
Le samedi 24 mars sera une journée mondiale de solidarité avec Afrin.
En France, des manifestations auront lieu à Paris, Rennes, Strasbourg, Chambéry, Toulouse, Montpellier, Marseille...
D’autres grandes villes d’Europe seront aussi en manifestation au même moment.
Syrie : les Kurdes promettent de se battre pour la « libération » d’Afrin, passée sous contrôle turc
http://www.lemonde.fr/syrie/article/2018/03/18/syrie-les-kurdes-promettent-de-se-battre-pour-la-liberation-d-afrin_5272791_1618247.html

Syrie : scènes de pillage à Afrine après l’entrée des forces pro-turques

Dimanche 18 mars 2018 à 20h26
Afrine (Syrie), 18 mars 2018 (AFP) — Des rebelles syriens alliés à Ankara se sont livrés dimanche à des pillages dans la ville kurde d’Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, après avoir pris avec les forces turques le contrôle de la cité, selon une ONG et des correspondants de l’AFP.
Vidée de sa population de 350.000 habitants, la ville était le principal objectif de l’offensive lancée le 20 janvier par la Turquie pour chasser de sa frontière la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Cette faction qualifiée de "terroriste" par Ankara, est un allié précieux de Washington dans la lutte antijihadistes.
Après l’entrée des forces turques et leurs supplétifs syriens dans la ville, les rebelles "ont commencé à piller les biens des habitants, ainsi que des bâtiments politiques et militaires, mais aussi des magasins", a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
Des correspondants de l’AFP ont vu des magasins pillés, et des rebelles charger pêle-mêle dans des pick-up cartons de nourriture, chèvres, couvertures, et même des motos empilées les unes sur les autres, avant de quitter la ville.
C’est au volant de tracteurs que ces combattants ont notamment remorqué des voitures hors de la ville.
Un habitant avait indiqué à l’AFP plus tôt dans la journée avoir vu des combattants voler des voitures et piller des magasins.
Quelques heures après leur entrée dans Afrine, combattants syriens et soldats turcs se sont déployés dans l’ensemble des quartiers, tirant en l’air et paradant pour célébrer leur victoire, ont rapporté des correspondants de l’AFP.
marquer comme non lu

Portfolio