Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Tricentenaire de la mort de Louis XIV aujourd’hui. La nouvelle brochure du (...)

Tricentenaire de la mort de Louis XIV aujourd’hui. La nouvelle brochure du comité du MRAP « L’Alsace, son peuplement de la préhistoire à nos jours, ses parlers, ses langues, le plurilinguisme et des problèmes spécifiques actuels » en parle.

mardi 1er septembre 2015

Dans la prochaine brochure du comité de Strasbourg du MRAP ,« L’Alsace, son peuplement de la préhistoire à nos jours, ses parlers, ses langues, le plurilinguisme et des problèmes spécifiques actuels » ce sujet est abordé sans revendiquer une autonomie ou un rattachement à l’Allemagne.
-----------------------------------

A partir de 1618
La guerre de 30 ans oppose dans le Saint Empire romain germanique les armées des princes protestants et de l’empereur catholique des Habsbourg. Des armées de Suédois, de Bavarois, … mettent à feu et à sang le St Empire, dont l’Alsace fait partie. Elle se situe à la limite des zones d’influence catholiques et protestantes et est elle-même partagée entre les deux camps. Elle en supportera de dures épreuves.
Toutes sortes d’armées passent et repassent, pillent, détruisent, violent, massacres. Les horreurs de la guerre dispersent les populations. La guerre provoque des désertifications rurales (30 à 50 % de la population est décimée). Des villages disparaissent. Seules les villes de Strasbourg et de Mulhouse y échappent. Les troupes françaises à l’époque de Louis XIII interviennent directement à la fin de la guerre et s’emparent de nombreuses villes surtout au sud de l’Alsace.

Mulhouse est alors une ville indépendante et a adopté la neutralité dès le début de la guerre de 30 ans. Les troupes viennent s’y ravitailler et la ville connaît la prospérité merveilleuse (herrliche Wohlstand).

Le traité de Westphalie en 1648 est suivi de la guerre qui oppose les armées de Louis XIV, commandées par Turenne, à d’autres armées.
Ce Roi a fait construire le château de Versailles pour impressionner par les fastes de sa Cour. C’est un monarque absolu à la tête d’un Etat plus fort que jamais. Il se fait appelé « Roi Soleil », mais ses victimes l’appellent le « roi-brigand », à cause des interventions de ses armées en Alsace et au-delà du Rhin. L’Alsace est de nouveau dévastée. La paix de Nimègue en 1679 fait entrer pleinement l’Alsace sous la souveraineté française.
Le 30 septembre 1681, face aux menaces de Louvois, ministre de la guerre installé avec son armée à Illkirch, Strasbourg capitule et devient française.

Après ces guerres, les seigneurs locaux s’emploient à repeupler et reconstruire les villages et les villes car, sans sujets, les revenus féodaux sont insignifiants : des Suisses, des Tyroliens, des Souabes, des Badois, des Français sont ainsi venus en Alsace. Les "villages verriers" en Moselle (autour de Saint Louis les Bitche) ont été repeuplés quant à eux de germanophones venus de Bohème....