Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Une conception raciale de l’humanité + demande de rectification aux (...)

Une conception raciale de l’humanité + demande de rectification aux DNA

jeudi 25 avril 2019

Sur cette affichette il est question des cheveux, des yeux et de l’influence du « métissage » sur leurs couleurs. », réduisant les personnes à quelques caractéristiques très superficielles !

Dans une société avec un passé mal digéré esclavagiste et colonial, la notion de « métissage » induit l’idée qu’il existerait plusieurs sortes « d’ethnies » ou de « races » Aussi nous écrivons que « ceux qui ont rédigé ces flyers propagent une conception raciale de l’Humanité ».

https://mrap-strasbourg.org/Affligeants-flyers-sur-les-parabrises-a-Strasbourg-pour-inciter-a-la-haine

Ils espèrent développer chez les personnes blondes ou aux yeux bleus, ou s’en approchant, la méfiance vis-à-vis du « métissage », en leur faisant craindre chez leurs descendants une disparition de leur « race », disparition assimilée à quelque chose de dommageable. Du même coup, la méfiance, voire la haine, pourraient se développer vis-à-vis des Africains ou « autres » jugés responsables de cette disparition.

Or depuis près de 20 000 ans, il n’y a qu’une seule “race” humaine formée d’Homo sapiens avec des caractéristiques communes. Ces Hommes peuvent avoir des enfants communs mais différents d’eux. Chaque personne sur Terre est unique tout en ayant des caractéristiques communes. Il suffit de regarder autour de nous ! Chacune, y compris nos enfants, nos parents a dans son ADN des aspects personnels.

Dans tel ou tel environnement avec un tel ou tel mode de vie, certaines ont des capacités physiques différentes, sont plus sensibles à telle ou telle maladie. Si nous étions tous des clones, nous pourrions disparaître sous l’effet de virus éventuels qui seraient destructeurs pour tous ! C’est parce que nous avons des différences que l’humanité* a jusqu’à présent survécu. Et ce n’est pas seulement la couleur des cheveux, des yeux, de la peau qui l’ont permis.

Ill faut avoir à l’esprit que l’extrême droite s’est adaptée au cadre juridique actuel et utilise un langage public de façon à risquer le moins possible de tomber sous le coup de la Loi. Celle de 1972 dont le MRAP a été à l’initiative, considère que les propos racistes sont des délits. Aussi des théoriciens de l’extrême droite prennent des précautions et diffuse des faits qui les arrangent, vrais ou faux, cela pour induire des raisonnements racistes. Ces affichettes anonymes s’inscrivent probablement dans une telle démarche. Mais leurs propos sont affligeants.


*D’après nos connaissances scientifiques, les Homo sapiens sont en partie sortis de l’Afrique de l’Est il y a 100 000 ans environ. Ils étaient probablement dans leur grande majorité très foncés de peau, avec des cheveux frisés les protégeant de l’intense rayonnement solaire. En se rendant vers le nord ou le sud, vers des contrées où les rayons ultraviolets sont moins importants, les personnes plus claires ont été favorisées pour la fabrication suffisante de vitamine D. La peau au fil des millénaires s’est ainsi globalement éclaircie. Le processus n’est pas simple : des Berbères du nord de l’Afrique ont des yeux bleus. Des colons qui ont eu de gré ou de force des relations sexuelles avec des femmes indigènes sont à l’origine d’enfants dont les couleurs de peau peuvent être très différentes. De rares Africains sont très blancs de peau et albinos. Des Palestiniennes et des manouches ont des cheveux blonds. Avec le réchauffement climatique quels yeux, quels cheveux, quels profils seraient les mieux adaptés et qui sera le plus vite menacé face à une réelle disparition des espèces ?

Alfred ZIMMER, trésorier du comité de Strasbourg du MRAP


Demande de rectification aux DNA

Dans l’article des DNA (reproduit ci-dessous) publié ce 25 avril en page 40 sous le titre
Racisme « ordinaire » et tract anonyme, est écrit vers la fin :

"Couleurs de peau et d’yeux se sont éclaircis au fil des migrations pour les peuples ayant colonisé des contrées où les rayons ultraviolets sont moins importants", poursuit Alfred Zimmer.

Cette phrase est fausse et de plus coupé du paragraphe en question.
Dans l’article des DNA il est question ensuite « d’un peu de considération scientifique »
Or ce qui est écrit à ce sujet dans le texte transmis à la journaliste est :

"En se rendant vers le nord ou le sud, vers des contrées où les rayons ultraviolets sont moins importants, les personnes plus claires ont été favorisées pour la fabrication suffisante de vitamine D. La peau au fil des millénaires s’est ainsi globalement éclaircie".

J’ai demandé qu’au moins l’intégralité du paragraphe soit publiée, ce qui sur le plan scientifique est beaucoup plus nuancé. Dans le texte envoyé il est question non pas
« des peuples ayant colonisé … »

mais

Dans une société avec un passé mal digéré esclavagiste et colonial, la notion de « métissage » induit l’idée qu’il existerait plusieurs sortes « d’ethnies » ou de « races » Aussi nous écrivons que « ceux qui ont rédigé ces flyers propagent une conception raciale de l’Humanité ».

L’article des DNA

Portfolio

form pet message commentaire