Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples

Accueil > Activités > Appel à se rassembler pour les femmes d’Afghanistan samedi place (...)

Appel à se rassembler pour les femmes d’Afghanistan samedi place Kléber

mercredi 1er avril 2015

Association Culturelle des Afghans de Strasbourg - ACAS
Adresse : 63 Rue Virgile 672000 Strasbourg
Téléphone : 06 71 13 64 03

Communiqué de presse

Le 20 mars dernier à la veille de Nowrouze, le nouvel an afghan, en plein centre de Kaboul, près de la mosquée de Shah Do Shamsherah, une foule déchainée a lynché une femme nommé Farkhonda accusée d’avoir brûlé un exemplaire du Coran. Selon des témoins, la jeune femme s’est disputée avec un religieux en traitant ses talismans d’objets de superstitions, sans valeur et irrationnels. Ce dernier a prétendu qu’elle a brulé un Coran.

Le lynchage a pris prés de deux heures. La jeune femme a été battue à coups de planches et de pierres. Des gens de tous âges l’ont fait jeter d’un toit, avant qu’un véhicule roule sur elle. Les acteurs de ce crime ont enflammé son corps au bord de la rivière de Kabul.
Les photos et vidéo réalisées sur téléphones portables sont insupportables et très choquante. Elles ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook et par les médias afghans.

La nouvelle a secoué le pays et elle a fait honte aux hommes qui refusent les violences envers des femmes.

Ce crime a indigné la société civile et il a provoqué la révolte des femmes afghanes. Les défenseurs des droits de l’homme, des droits des femmes et beaucoup d’autres ont manifesté à plusieurs reprises à Kaboul et dans d’autres villes comme Herat et Mazar.

Les policiers afghans ont été mis en cause pour ne pas être intervenus au moment des faits.

Ce crime illustre l’ignorance et la sauvagerie de l’époque des Talibans mais a mis également en scène le courage et la détermination des femmes qui ne se soumettent pas à la société patriarcale.

Si ce crime abominable fait froid dans le dos et sape le moral des citoyens afghans, par contre le courage et la ténacité des femmes afghanes donnent des espoirs pour l’avenir du pays.

Nous les femmes et les hommes afghans, avec le soutien de l’ACAS Association culturelle des afghans de Strasbourg, condamnons cet acte barbare.
Nous demandons aux institutions européennes que toute aide et les relations diplomatiques avec le gouvernement afghan, soient conditionnées à la sécurité des citoyens afghans et celle notamment des femmes. Que l’autorité afghane engage tous ses moyens pour traduire les auteurs de ce crime devant la justice afghane !

Nous appelions celles et ceux qui condamnent cet acte barbare à nous rejoindre le samedi 4 avril 2015 à 14 h à la Place Kleber.